Film d’animation

L’atelier existe depuis environ une dizaine d’années. Il fonctionne tous les jours sauf le vendredi. Le travail qui s’y fait est une collaboration entre personnes handicapées et valide (animateur de l’atelier).

Il existe dans l’atelier deux sortes de réalisation :

  • Des films réalisés par une personne handicapée et une personne valide (animateur)
  • Des travaux collectifs avec une participation de plus ou moins dix personnes plus l’éducateur.

Les films se font par étape. Les personnes qui réalisent le film participent selon leur sensibilité aux étapes de leur choix. Par exemple :

  • Construction des personnages.
  • Construction des décors
  • Réalisation des dessins
  • Animation des personnages
  • Tournage
  • Bande son

Le rôle de l’éducateur est de réunir toutes les énergies afin de constituer un ensemble cohérent. Il collabore à toutes les étapes créatives et techniques.

La fabrication des films d’animation s’est imposée à nous parce que c’est une ouverture sur un espace imaginaire, c’est une super façon d’engendrer un monde sans limites.

Au travers d’un film d’animation, les personnes handicapées peuvent se libérer en s’ouvrant à leur instinct et leurs sentiments comme la colère, la peur, le désir, la sexualité, la violence, l’amour, … Ils peuvent exprimer leurs sentiments et les faire vivre le temps de la fabrication d’un film d’animation car un film est un univers à part, simple et sans contrainte psychologique.

Projeter des films devant un public est une manière de finaliser le travail mais aussi d’arriver à faire réagir un public afin de pouvoir entrer en communication, de dire que l’on existe autrement que par le handicap. C’est une manière de se mesurer, d’évoluer et de grandir.